514-932-9000
Income Property Real Estate Agency

Pourquoi investir dans des immeubles à logements dans le marché montréalais?

Parmi les régions métropolitaines de recensement (RMR) au Canada, c’est-à-dire des régions qui comptent plus de 100 000 habitants, le marché montréalais est l’un des plus actifs en matière d’immeubles à logements et, plus précisément, pour les appartements locatifs d’initiative privée de trois logements et plus. Selon les statistiques portant sur le marché locatif publiées au printemps dernier par la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL), il y a 34 RMR au Canada. Plus de 50 % de l’inventaire des immeubles de ce type sont situés dans la RMR de Montréal, soit plus de la moitié de l’inventaire total. En chiffres exacts, on retrouve 61 349 des 119 378 immeubles de ce type dans la RMR de Montréal, ce qui représente 30 % des portes de l’univers des immeubles (477 517 de 1 584 496).


Comment expliquer cette situation? Tout est question de demande, car, du point de vue des locataires, il est plus avantageux de louer que d’acheter dans le marché montréalais (Source : SCHL). Si on examine le loyer moyen pour un studio à Montréal en avril 2013, il est significativement plus bas (573 $ par mois) que dans les 34 autres RMR (671 $ par mois) au Canada.


Si nous examinons les loyers pour les appartements d’une chambre, de deux chambres et de trois chambres, nous remarquons des écarts similaires dans les loyers moyens. Dans les 34 RMR au Canada, le loyer moyen pour un appartement d’une chambre est de 821 $ par mois, de 913 $ par mois pour un deux chambres et de 1 075 $ par mois pour un trois chambres. Dans la RMR de Montréal, le loyer moyen pour un appartement d’une chambre est de 652 $ par mois, de 719 $ par mois pour un deux chambres et de 908 $ par mois pour un trois chambres.


Pour conclure, il est donc évident qu’avec des loyers aussi bas, il est plus intéressant pour les locataires de continuer de louer dans la RMR de Montréal, ce qui explique la demande élevée pour les logements locatifs, et donc pourquoi Montréal est l’un des marché les plus actifs en matière d’immeubles à logements.

Pour vendre ou acheter un immeuble à revenus, contactez-nous :



Découvrez nos

dernières propriétés

VENDUES